Veille – La rente cognitive, une arme stratégique pour vaincre l’ubérisation

Une lecture proposée par Yves Grandmontagne, fondateur de Décideur IT

La rente cognitive, une arme stratégique pour vaincre l’ubérisation

L’ubérisation reste synonyme d’une crainte existentielle pour beaucoup d’acteurs économiques. Elle est comme une épée de Damoclès qui prendrait la forme d’une start-up disruptive remettant en cause le positionnement des acteurs établis. L’assurance contre ce risque d’ubérisation se trouve peut-être dans les théories cognitives qui pourraient apporter des solutions à ces interrogations stratégiques, au travers des concepts d’asymétrie de connaissances et de rente cognitive.

Cela suppose d’abord de comprendre la nature des perturbations provoquées par le digital dans les logiques qui structurent les asymétries sur un marché. Et d’examiner en particulier la situation des intermédiaires, c’est-à-dire des acteurs vivant des déséquilibres entre l’offre et la demande.

(…)

A suivre sur The Conversation (cliquer ici)

A propos de l’auteur

Cet article est issu de la thèse de DBA de Sébastien Bourbon, réalisée dans le cadre du programme de Doctorate in Business Administration (DBA) du Business Science Institute. Elle a été soutenue durant la semaine internationale organisée à Wiltz, du 23 au 26 septembre 2019. Cette thèse de DBA a été supervisée par le professeur Jean‑Philippe Denis. Elle donnera lieu à la publication d’un ouvrage aux éditions EMS, collection Business Science Institute.