Le SASE, une brique centrale d’une stratégie de cybersécurité réussie

Plus que jamais, le Cloud Computing va continuer de se développer pour permettre aux entreprises de mener à bien leurs opérations. Ainsi, d’ici 2024, on estime que plus de 40 % des organisations utiliseront le Cloud pour transporter et sécuriser leurs données. 

Au final, une telle approche devrait devenir la norme d’ici à 2030. En ce sens, il est fondamental de créer et d’utiliser un cadre de confiance pour mener à bien son projet. C’est dans ce contexte qu’une approche définie par le cabinet Gartner semble monter en puissance et devenir un incontournable dans les stratégies cyber des entreprises : l’architecture et les solutions SASE (Secure Access Service Edge).

Mais qu’est-ce que le SASE ?

Concrètement, le SASE consiste à s’appuyer sur une architecture de réseau et de sécurité de nouvelle génération, qui permet aux organisations de connecter de façon sécurisée n’importe quel utilisateur à n’importe quelle application, partout dans le monde. Les entreprises peuvent alors mener à bien la mutation de leurs infrastructures réseau et sécurité pour réussir leur transformation numérique. 

Il s’agit donc bien plus qu’un simple concept, mais d’un dispositif unique qui permet aux équipes de travailler en toute sécurité dans le cloud tout en s’appuyant sur des infrastructures ultra-performantes. Au final, il est alors possible de faire converger les technologies réseau et sécurité grâce au SASE. 

Quels sont les grands avantages auxquels répond le SASE ?

Comme nous l’avons vu, le SASE ouvre de nombreuses nouvelles perspectives. Cela va se traduire opérationnellement par des bénéfices à plusieurs niveaux, notamment dans le cadre d’une démarche SASE infogérée qui permettra à l’entreprise de se concentrer sur son métier en déléguant la gestion technique du projet SASE à un tiers de confiance. En ce sens, la notion de « SASE infogérée » semble aujourd’hui se positionner comme préférable pour lancer rapidement son projet.

Parmi les grands bénéfices du SASE infogéré, nous pouvons évoquer plusieurs éléments : une réduction du budget dédié au WAN et à la sécurité réseau, une sécurisation des échanges entre les utilisateurs et les applications, une gestion centralisée des opérations avec possibilité de prendre des décisions en local, une amélioration des performances applicatives et de la latence quelle que soit la localisation des utilisateurs et enfin une simplification des opérations. La convergence réseau et sécurité du modèle SASE permet également de supprimer la complexité des opérations NOC et SOC.

À travers ces éléments, l’approche SASE est donc une brique unique qui va devenir de plus en plus appréciée par les DSI et RSSI en quête de s’appuyer sur des infrastructures de confiance pour mener à bien leur passage dans le Cloud. 

Par  Jérôme BEAUFILS, dirigeant de la société SASETY